mercredi 9 mars 2011

Les sous c'est pas la solution - 1 -








Cette note est la première d’une série sur les raisons, à mon sens, des problèmes de démographie médicale.

Je ne suis pas spécialiste en démographie médicale. Mais je suis interne en médecine générale, et je viens d’une zone très rurale où les généralistes ont tous plus de 55 ans et se demandent qui va bien vouloir reprendre leur cabinet. En tant qu’interne, on m’a déjà fait miroiter des tas de mesures incitatives, toutes de nature sonnante et trébuchante, pour me donner envie de m’installer en zone sous-dotée (ya pas que la campagne, hein, ya aussi les banlieues). Moi je remarque juste que 1) je vais être médecin donc je vais bien gagner ma vie, merci, pas vraiment besoin de sous en plus 2) par contre je voudrais bien pouvoir vivre à peu près correctement, genre ne pas avoir à faire 20 bornes pour faire les courses ou emmener mes mômes à l’école.

Le service public déserte ces zones sous-dotées, et on se demande pourquoi les médecins ne cherchent pas à s’y installer ?

Lisez l'article qui résume tout chez Dominique Dupagne et un autre témoignage chez Fluorette.

Quelques liens pour lire des choses sur le sujet :

Les mesures incitatives proposées par l’URCAM en Auvergne (que des sous)

Les mesures préconisées par l’Académie de Médecine (obligation d’installation en zone sous-dotée. Venant de chefs de service hospitaliers, parisiens pour la grande majorité, ça ne manque pas de sel)

Une note de l’ARS en région Centre

Un compte-rendu de débat au Sénat sur la question (ah si tiens, y’en a qui évoquent ce problème de service public. Mais on en revient au même, faut nous obliger.)


Et vous, qu'en pensez-vous? Des témoignages? Des idées?

- L