dimanche 17 avril 2011

Brève de consult' - 2 -



Une petite illustration d'une note de notre cardiologue préféré Grange Blanche!

NDLR : Aucun poulet n'a été sacrifié pour les besoins de cette note.

samedi 9 avril 2011

Brève de consult' - 1 -

Anecdote tirée de l'excellentissime blog de Jaddo

dimanche 3 avril 2011

Gratuit







* les "études quasi-gratuites", c'est dans l'article "Que sont nos médecins devenus" du Pr Camilleri sur le Monde.fr
** les "études payées par la collectivité" c'est Mme Aubry pour présenter le programme 2012 du PS. (merci d'avance de ne pas faire tourner les commentaires au pugilat politique droite / gauche, si je cite cette source c'est parce que l'article est paru au moment où je dessinais mon post. Pas de volonté "pour ou contre le PS" de ma part.)

Nous ne sommes pas à plaindre. Nous faisons un métier où nous gagnons bien notre vie, et nous ne connaissons pas de difficultés d'emploi.
Je voudrais simplement qu'on arrête de dire des choses fausses pour justifier les mesures coercitives d'installation des jeunes médecins.

1) nos études ne sont pas plus gratuites que celles des autres facs
2) nous travaillons pour l'hôpital public pendant nos études. Un peu comme des apprentis, mais sous-payés.
3) Il est faux de dire que nos études sont gratuites ou payées par la collectivité dans la mesure où nous ne pourrions pas les mener à bien sans notre famille, ou parfois notre conjoint. Les études de médecine sont des études chères, mais pas pour la collectivité....
4) ceux qui utilisent cet argument n'ont visiblement aucune idée de ce que sont les études de médecine...

Dans le contexte actuel de recherche de solutions aux problèmes de démographie médicale, on entend tout et n'importe quoi comme arguments simplistes, pour expliquer pourquoi il faut appliquer des mesures coercitives sur les jeunes médecins. Cette histoire de gratuité d'études en fait partie.
Je me suis associée à un groupe de jeunes médecins généralistes pour signer un texte exposant notre façon de voir les choses.
Nous voulons bosser. Nous voulons nous impliquer.
Vous pouvez lire notre texte ici.

EDIT 5/04/2011

Suite aux commentaires de Maud et de Anonyme, j’ai fait quelques recherches. Vous trouverez ici les chiffres du Ministère de l’Education Nationale sur ce que coûtent exactement par an un élève, de la primaire à l’enseignement supérieur. En 2005 pour un élève de fac c’était 7990€/an (les étudiants en médecine sont dans ce cas). En 2008 pour un étudiant de classe prépa c’était 14510€/an, pour un lycéen environ 10000€/an.

Deux remarques.

On coûte moins cher qu’un lycéen. Reproche-t-on à TOUT LE MONDE de ne pas travailler en zone rurale sous prétexte qu’ils sont allés au lycée gratuitement ?

Le financement des études dans le secteur public est comme le dit Borée un choix politique de notre pays. Si on veut utiliser l’argument de ce financement pour justifier des mesures coercitives sur les médecins libéraux, alors il faut soit privatiser l’enseignement de la médecine, soit fonctionnariser l’ensemble de la profession médicale…