mercredi 15 février 2012

jeudi 2 février 2012

De la lecture!

Une fois n'est pas coutume, voilà une petite note non dessinée, histoire d'attendre que j'aie le temps de faire autre chose que d'écrire ma thèse.
J'avais tout de même réservé trois jours pour aller profiter du festival BD d'Angoulême. Une fois de plus un très bon moment, de très belles expositions, des rencontres, des gens passionnés, des dessins partout.
J'en ai rapporté (entre autres) deux découvertes.

La première est une BD tout juste sortie, "Sous l'entonnoir", de Natacha Sicaud et Sybilline (Delcourt). Une jeune fille de 17 ans fait une tentative de suicide médicamenteuse et se retrouve hospitalisée à Saint-Anne. Au travers du récit autobiographique de Sybilline, extrêmement touchant, c'est un regard fin qui est posé par une jeune patiente sur le temps de l'hospitalisation et sur le monde de l'hôpital psychiatrique.



La deuxième est un ensemble de courts récits, sous forme de narration décalée, "Bonne santé" de Charles Masson (Castermann). L'auteur est lui-même médecin ORL. Ces nouvelles parlent du monde de l'hôpital du côté médical, notamment en chirurgie. L'externat, les humiliations, la dureté du monde hospitalier, la mort, la souffrance, la maladie, les patients, si compliqués, si attachants. C'est très cru, noir comme le dessin de l'auteur, et très juste.
En bonus, les lyonnais apprécieront les vues de la Croix-Rousse et de son hôpital :)




Et sinon, dans la catégorie "vous étiez déjà au courant mais parlons-en car c'est quand même très bon", j'ai retenu :
- l'excellent "Tu mourras moins bête" de Marion Montaigne (Ankama). Instructif et drôle, le tout complètement décalé. Avec des démonstrations brillantes sur "pourquoi la médecine dans les séries télé c'est n'importe quoi".
- le nouvel opus de Boulet et Pénélope Bagieu, "La page blanche" (Delcourt). Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc, elle a tout oublié. Une histoire d'amnésie, de mémoire, mais surtout une quête de ce qui fait notre identité.
























Voilà!


J'avoue que je ne sais pas quand sera la prochaine "vraie" note, même si j'ai plein d'idées et envie
de dessiner tout mon temps libre est dévolu à ma thèse.

D'ici là donc, bonne lecture et à bientôt!